« La Mort et le Bûcheron » illustrée

La fable de La Fontaine « La Mort et le Bûcheron » et ses nombreuses illustrations, du XVIIe siècle à nos jours.

La Mort et le Bûcheron

Un pauvre bûcheron, tout couvert de ramée,
Sous le faix du fagot aussi bien que des ans,
Gémissant et courbé, marchait à pas pesants,
Et tâchait de gagner sa chaumine enfumée.
Enfin, n'en pouvant plus d'effort et de douleur,
Il met bas son fagot, il songe à son malheur.
« Quel plaisir a-t-il eu depuis qu'il est au monde?
En est-il un plus pauvre en la machine ronde?
Point de pain quelquefois, et jamais de repos. »
Sa femme, ses enfants, les soldats, les impôts,
          Le créancier, et la corvée
Lui font d'un malheureux la peinture achevée.
Il appelle la Mort. Elle vient sans tarder,
           Lui demande ce qu'il faut faire.
           « C'est, dit-il, afin de m'aider
A recharger ce bois; tu ne tarderas guère. »

           Le trépas vient tout guérir;
           Mais ne bougeons d'où nous sommes:
           Plutôt souffrir que mourir,
           C'est la devise des hommes.

 

Jean de la Fontaine, Fable I,16

 

François Chauveau (1613-1676)

Jean-Baptiste Oudry (1686-1755)


Gravure de Lud Le Grand d'après l'estampe de Jean-Baptiste Oudry.

Hippolyte Lecomte (1781-1857)


1er quart 19e siècle.

Bernard Gabriel Seurre (1795-1867)


Lithographie de Victor Adam éditée par Bance et imprimée par Lemercier, 2e quart 19e siècle.

Jean-Jacques Grandville (1803-1847)

Moritz von Schwind (1804-1871)

Jean-François Millet (1814-1875)


1859

Gustave Moreau (1826-1898)


Carton 50. Etude pour "la Mort et le bûcheron"

Gustave Doré (1832-1883)

Alphonse Legros (1837-1911)

1876. Gravure originale signée vers 1883 et provenant de la Collection du Docteur Paul Gachet:



Léon Lhermitte (1844-1925)


Huile sur toile de 1893.

Auguste Vimar (1851-1916)


William Laparra (1873-1920)


4e quart 19e siècle

O.L.

page served in 0.02s (0,7)